Historique

L'Abbé Joseph Fraipont fit la demande en 1958 et reçut l’autorisation en 1959 de fonder un Centre pour handicapés à Gatagara.

Les travaux de construction sur le site débutèrent en 1960 grâce à un financement de Misereor.

Le Home de la Vierge des Pauvres de Gatagara a été fondé en 1962 par l’Abbé Joseph Fraipont.

Dans ses débuts, il a été aidé par les Auxiliaires Féminines Internationales qui ont initié à Gatagara des soins de qualité.

Depuis 1962, le HVP Gatagara a été le premier et le seul centre pour les soins, l’éducation et la réintégration de la personne handicapée.

En 1965, l’Abbé fonda Mera et en 1969 il fonda Socorwa.

En 1978, il fonda une école de laborantins et en 1979 il fonda une section pour les aveugles.

Lors du décès de son fondateur le 26mai 1982, la Conférence Episcopale du Rwanda a confié le HVP à la Congrégation des Frères de la Charité qui en assume la direction depuis lors.

Très tôt, le Home a connu un ami fidèle, Les Amis de Gatagara, qui l’appuie financièrement, humainement et moralement pour que sa mission perdure..

Depuis sa fondation, le HVP a développé des services de qualité et une formation appropriée pour la personne handicapée.

Après la guerre, le génocide et les destructions de 1994, le Centre était complètement détruit. Grâce aux aides de ses bienfaiteurs, en particulier la coopération belge (AGCD) et les Amis de Gatagara, le HVP a pu reprendre ses activités.

Aujourd'hui, le HVP reste unique en son genre de soins pour les personnes handicapées. Il compte 1.370 enfants, du primaire au secondaire et continue la mission héritée de son fondateur :« soigner, éduquer et réintégrer la personne handicapée ».

L'abbé Joseph Fraipont Ndagijimana

Qui est l’Abbé Fraipont Ndagijimana? L’Abbé Joseph Julien Adrien Fraipont Ndagijimana, fils de Lucien Fraipont et d’Angèle Boden, est né le 11 octobre 1919 à Waremme, Province de Liège en Belgique.

Ordonné Prêtre le 30 juin 1946, il est directement nommé professeur au Collège de Waremme. Il fut envoyé à Nyanza en 1957 comme professeur au Christ-Roi.

Un soir, autour du feu de camp, un infirme attira son attention et ce fut la vocation de celui qui consacrera toute sa vie aux soins, à l’éducation et à la réintégration de la personne handicapée.

Le 28 juin 1974, l’Abbé, demanda la nationalité rwandaise et depuis lors il porta le nom de Ndagijimana.

Le 26 mai 1982, une maladie, en grande partie causée par l’épuisement, l’emporta pour de bon.

L’Abbé Joseph Fraipont Ndagijimana, restera toujours le modèle de la défense des droits de la personne handicapée du Rwanda. Il est à jamais le grand père de tous les handicapés du Rwanda.